Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Disembowelment - Transcendence Into The Peripheral
Disembowelment - Transcendence Into The Peripheral

album Transcendence Into The Peripheral
groupe Disembowelment
label Relapse Records
année 1993
style brutal death/doom
lyrics indisponibles



tracklist

01. The Tree Of Life And Death
02. Your Prophetic Throne Of Ivory
03. Excoriate
04. Nightside Of Eden
05. A Burial At Ornans
06. The Spirits Of The Tall Hills
07. Cerulean Transience Of All My Imagined Shores

auteur Spleen
date  15-10-2005

10/10

Tout commence à la fin des années 80, le groupe à l’origine s’appelle Bacteria et se compose d’un guitariste qui s’occupe aussi des vocaux et de deux batteurs !?! Puis surgit un changement de Line up, le groupe est renommé diSEMBOWELMENT. En 1990, le groupe sort deux démos « Mourning September » et « Deep Sensory Procession Into Aural Fate ». Peu de temps après le groupe signe chez Relapse et sort un MCD « Dusk » puis cet album « Transcendence Into The Peripheral » en 1993. Puis tout le monde connaît la suite, le groupe se sépare peu de temps après.

En clair, je voûs un véritable culte pour ce groupe, grand pionnier du death doom extrême ! L’ambiance que recèle ce cd est terriblement occulte et oppressante. Le départ est donné avec le titre « The Tree of Life and Death » avec un début totalement Death, rien de doom appriorit, la voix est caverneuse (et l’est exclusivement tout au long de l’album), et la musique se ralentie souvent avec des sons de guitares atroces, le tempo est même parfois funéraire. Donc tantôt lent (trèèès lent) tantôt rapide et brutal.

Le temps des chansons est très élastique, allant de 2:40 min à 14:40 min ! On peut entendre dans « Your Prophetic Throne of Ivory » des espèces de chants de moines vraiment désespérant ou même encore, sur « Nightside of Eden » une chanson totalement calme, à la guitare claire et du chant féminin, qui fait ici un peu office de pause pour réenchainer avec du grand brutal doom ! L’album se finit sur « erulean Transience of all My Imagined Shores » avec des cris ineptes, absolument terrifiant !!

diSEMBOWELMENT est un peu comme du poison, un mélange sous haute pression, totalement inflammable qui va vous brûler les doigts, cet album étant pratiquement impossible à trouver, je vous conseil d’acheter la réédition de Relapse, qui vient de sortir tout récemment, avec en plus le MCD, démos et bonus… Que demande le peuple je vous jure ! A posséder absolument !!!!

note des visiteurs
nombre de vote(s) 2

9.5/10

20-10-2005

Un bon album ! (tout simplement)

Tomnet


20-10-2005

arf, tu n'es pas d'accord avec ce que je dit, pourtant je pouvais pas mettre moins ^^ ;=)

Spleen






En ligne : 9 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2018 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.