Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Debodified - Utopia In The Eyes Of A Beast
Debodified - Utopia In The Eyes Of A Beast

album Utopia In The Eyes Of A Beast
groupe Debodified
label Comatose Music
année 2003
style death metal
lyrics indisponibles



tracklist

1. Reprieves For My Enemies
2. Instinct For Malevolence
3. Mass Extinction Agenda
4. Emission Of Adrenaline
5. Uncompromised Extinction
6. Terminated With Prejudice
7. Embludgeoned Between Crunches
8. On This Killing Field

auteur Tomnet
date  29-07-2005

7/10

Comatose-music commence à devenir de plus en plus un leader (encore petit) dans le monde du Death/grind aux USA. Debodified viens ici placer sa carte dans le label pour venir concurrencer les grands United Guttural & Unique Leader, labels culte pour la plupart (moi y compris) dans ce style. Et ce label de la Caroline du nord a de quoi nous surprendre, après quelques beaux succès comme Lividity, Necrotic Disgorgement, et Domination Through Impurity, ou encore Lust Of Decay. Lust Of Decay justement, qui compte dans ses rangs Jordan Varela qui est a l’origine de Debodified, (son side projet) inspiré surtout de la guerre et du gore. Malheureusement (déjà une mauvaise nouvelle) le groupe a splitté juste deux mois après la sortie de l’album.

Debodified ne sors rien d’innovant donc et joue un gros brutal death américain avec quelques touches grind. Les rythmes varient pour la plupart du gros son et saturé a quelque chose de plus ample, plus technique et aéré. Le tout ressemble un peu à du Dying Fetus et du Devourment (en moins lourd), à du Disgorge, Deeds Of Flesh (la «technique»). En gros ça pioche un peu dans tous les bons groupes de la scène Américaine. Il y a quand même quelques bons riffs très incisifs, pas trop bourrin et assez soutenu et l’usage de la double est correct; enfin on trouve quelques passages assez aérés, voire mélodiques et techniques. La technicité viens ici encore du batteur, véritable professionnel des baguettes qui sait doser la rapidité et donner l’allure qu’il faut aux compos. La voix est véritablement growwwl un peu comme du Severe Torture ou du Prostitute Disfigurement.

En y regardant bien il n’y a véritablement rien de nouveau, sauf peut être les lyrics; les chansons se ressemblent pour la plupart et il n’y a pas non plus de titres vraiment supérieurs à d’autres. Je pense que le groupe aurait pu mieux faire, mais certaines structures restent cependant intéressantes. On aurait pu penser que le futur aurait amélioré cette copie, et c’est dommage vu qu'ils ont déjà splitté.

Cependant j’aime bien ce CD, il passe facilement, et c'est un l’atout majeur notamment pour le label, qui place là un album potable de plus dans sa distribution et peut ainsi espérer faire face aux autres géants américains cités précédemment.





En ligne : 8 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2018 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.