Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Prostitute Disfigurement - Left In Grisly Fashion
Prostitute Disfigurement - Left In Grisly Fashion

album Left In Grisly Fashion
groupe Prostitute Disfigurement
label Neurotic Records
année 2005
style brutal death
lyrics indisponibles
site officiel  http://home.planet.nl/~kruys035/



tracklist

01. Body Ravage
02. Freaking On The Mutilated
03. Left In Grisly Fashion
04. The Corpse Garden
05. Bluedrum Torso
06. Victims Of The Absurd
07. Shotgun Horror
08. Disemboweled
09. In Death's Decay
10. Bloodlust Redemption

auteur Tomnet
date  29-06-2005

9/10

Celui là je l’attendai au tournant depuis ce « Deeds Of Derangement » qui m’avait déjà épaté, ce « Left in… » est du même accabit, une touche d’agressivité en plus, une touche de technique (ah oui) en plus. C’est bien connu c’est dans les vieux pots que l’on fait les bonnes soupes.

Dés le début on retrouve l’ambiance, ce son implaccable a Prostitute. Rien a changer ou presque, la voix porcine est toujours percutante et saturée, la batterie rapide et blaste a fond les manettes (Bloodlust Redemption), les riffs de guitares tranchants et laissent placent a quelques moments de solos (1’30 Freaking On The Mutilated) mais éparpillés un peu partout sur le reste de l’album. Les paroles sont toujours aussi gore, la pochette plus sombre est dans le même style que la précédente. Alors quoi en plus finalement ?

Personnellment je le trouve plus rentre dedans, plus de passages « techniques » et c’est un grand mot, plus diversifié je dirai, moins blast tout le long, il y a un plus et dans le bon sens. On le ressent sur toute la longueur du disque. Les tempos varient plus facilement donc (The Corpse Garden) si bien même que l’on se surprend à la découverte de soli au même moment. Les ambiances sont lourdes (Bluedrum Torso) la voix appuie a fond ce côté lourd quasiment growls tout le long des titres sauf exception où elle est presque audible correctement voire criée.

Les breaks (Shotgun Horror, Victims Of The Absurd) sont bien placés, et adaptent la vitesse, pour laisser des passages plus aérés (ça blast pas a fond du début à la fin). Pour cela ont entend bien que le batteur est vraiment excellent.
Le groupe s’autorise même une interlude guerrière/meurtrière (In Death Decays)

Finalement un résultat très positif, des dix titres en ressortent des titres brutaux où chacun d’entre eux vous fera palpiter, où chaque titre est un hymne au Gore, où chaque riff vous fera vous secouer. Dédicasse a « Freaking On The Mutilated, Shotgun Horror et Bloodlust Redemption)

Globalement cela change pas une voix incompréhensible (A la Severe Torture), des blast tueurs rappelant la furie d’un Dying Fetus et des soli placés correctement un peu à la Cannibal Corpse. Bref un excellent album très bien produit, mieux que Deeds…et une meilleure reconnaissance pour Prostitute qui abbat ici une carte majeure, enfin un véritable représentant de plus sur la scène hollandaise.

note des visiteurs
nombre de vote(s) 3

8.67/10

30-06-2005

Une vraie tuerie, tout simplement!
Prosptipute ça rox sévèrement :)))
(je dirais même que ça défonce le rectum sans fioritures, pour faire dans la poésie)

Nattestid


Coincidence 28-08-2005

Je viens juste de faire le rapprochement, le titre Disemboweled, est en fait repris du premier album "Embalmed Madness"

Et j'en rpofite aussi pour dire que l'album est réedité cette année avec des titres de leur démo, album limité a 500 copies

Tomnet






En ligne : 22 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2017 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.